function wpb_add_preloader() { echo '
'; } add_action( 'wp_body_open', 'wpb_add_preloader' );

Maisons et Châteaux

Le Château du Breuil ou l’Enclos de la Salle

Appelé également Château Grunenwald, du nom de ses actuels propriétaires, le Château du Breuil était une maison franche (qui ne payait pas de dîme).
Construit au XVIIè siècle sur les vestiges d’une maison forte, l’Enclos La Salle, ce lieu a été rénové au XIXè et au XXè siècle.
Long et étroit, le château, est en forme de L.
La tour-pigeonnier et le logis sont les dernières traces de l’Enclos. 
Chateau du Breuil
Chateau-du-Breuil-2021
En 1559, Mathieu de Mondelange, Maître échevin de Metz, achète le ban de La Salle. Pendant quatre cents ans, ce lieu n’est pas vendu mais transmis par héritage ou par mariage.

En 1952, la famille Grunenwald achète la demeure à René Géraud, le dernier des héritiers. Parmi les ancêtres de celui-ci, se trouvent Jacques Trilpot, trésorier de la Cité de Metz et Paul-Louis Géraud, grand-père de Maître Henri Géraud, avocat de Gorgulof et de Violette Nozière.

Source : Républicain Lorrain

Le Château de Rongueville

Epicentre du hameau de Rongueville, l’un des trois hameaux composant le village d’Ancy-sur-Moselle, (aujourd’hui Ancy-Dornot), le château de Rongueville est un petit domaine édifié sur un coteau dominant la vallée de la Moselle. Etabli sur l’emplacement d’une villa antique, il se compose aujourd’hui de deux bâtisses et d’un parc paysager. L’élégante maison de maître, de style Mansart, fut construite en 1802 à l’initiative de Bernard Toussaint, maître de poste de Napoléon 1er. L’autre bâtiment, antérieur, est une vaste dépendance. Autrefois relais de poste, il accueillait pour une étape, chevaux, calèches et voyageurs en partance vers les pays de l’Est.

Le parc entièrement clos de murs, de style romantique est aménagé pour tirer le meilleur parti des sources et de la topographie en pente, en créant des ambiances différentes. Verger, jardin vivrier, sous-bois, bassins et massifs de plantes d’ornement y composent un ensemble riche tant du point de vue botanique que de la biodiversité. Au cœur du sous-bois la glacière, bâtisse creusée dans le rocher et surmontée d’un dôme de pierre était destinée à maintenir au frais les denrées alimentaires avant l’invention du réfrigérateur. A noter aussi le bel escalier, les pierres sculptées, portails et pilastres d’entrée en pierre de Jaumont et les fours à pain dans la dépendance. Parc ouvert à la visite lors des Journées du patrimoine et de certains événements organisés par les propriétaires.

👉 Voir la page Maisons et Châteaux sur le site communal

Le Château du Saulcy ou Château D’Huart

Situé à l’entrée du village près de l’église, ce château a été construit vers 1724, à l’emplacement d’une partie des fossés de la forteresse d’Ancy, pour l’avocat Toussaint Gravelotte, en faveur de qui Léopold avait érigé en fief noble la terre du Saulcy en 1724.

A la mort de Toussaint Gravelotte, en 1739, le domaine fut racheté par Hollande de Colmy. Situé au chevet de l’église, au fond d’un grand parc, c’est un long bâtiment de plan rectangulaire à toit d’ardoise à croupes, à façade principale ordonnancée symétrique, à sept travées de fenêtres rectangulaires disposées sur trois niveaux.

Château du Saulcy
Source : Google Street View

Maison natale de Raymond Mondon

Raymond Mondon
Raymond Mondon
Source : Archives municipales de la ville de Metz
Fils unique de vignerons installés au village, Raymond Mondon est né à Ancy-sur-Moselle en 1914.

Il fit des études de droit avant de devenir procureur. Blessé pendant la seconde Guerre Mondiale et fait prisonnier, il retrouvera la liberté.

Revenu à la vie civile sous l’occupation, il devient très vite une grande figure de la Résistance sous le pseudonyme de « Rudemonde ».

Arrêté, torturé, il s’enfuit, et continuera la lutte jusqu’à la Libération.

 

Après-guerre, il sera fondateur du parti des Républicains Indépendants avec Valéry Giscard d’Estaing qui parlera de lui comme son « meilleur ami dans la vie politique Française », mais sa profonde fidélité politique pour le Général de Gaulle ne le quittera jamais.

Elu et réélu maire de Metz sans cesse, dès le premier tour, de ses 33 ans jusqu’à la fin de sa vie, il deviendra naturellement député de la Moselle, conseiller général

…Et continuera son ascension jusqu’à être secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur et ministre des Transports de Jacques Chaban-Delmas grâce au soutien de Georges Pompidou.
Ses actions politiques sur la ville de Metz peuvent s’illustrer par sa volonté de régler les dommages de guerre, de construire des infrastructures socio-culturelles et de communications dans la ville.

Il tentera aussi de résoudre la crise du logement en annexant Borny, Magny, Vallières, ou encore par la destruction de quartiers à haute valeur historique comme le Pontiffroy ou le quartier Saint-Jacques.

Son décès en fonction provoquera une grande tristesse à Metz et à Paris, et son éloge funèbre fut prononcé par Jacques Chaban-Delmas.

Source : www.tout-metz.com
Décédé le 31 décembre 1970 à Metz, il repose au cimetière d’Ancy.
Raymond Mondon maison natale
Maison natale de Raymond Mondon
située au numéro 14 de la rue du même nom.
Raymond Mondon plaque
Plaque commémorative située sur la façade du 14 rue Raymond Mondon

mairie d'ancy-dornot

localisation 10 rue de l'Abbé Jacquat
57130 ANCY-DORNOT

03 87 30 90 26

mairie de dornot

localisation20 Grand Rue
57130 DORNOT

03 87 30 92 85

accès rapides